Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Création d'un championnat réservé aux pilotes femmes

Un championnat destiné uniquement aux femmes sera lancé en 2019 par la FIA sous l'appellation de "W Series". Les pilotes seront au volant de voitures de formule 3, toutes identiques.

Lors de la première saison, les six courses auront lieu en Europe. Plus tard, des épreuves en Asie, Australie et Amérique du Nord sont aussi planifiées. Chaque course devrait réunir entre 18 et 20 concurrentes. Le championnat sera doté de 1,5 million de dollars de prix, dont 500'000 pour celle qui décrochera le titre.

L'objectif visé est d'offrir une plateforme aux femmes pour leur permettre ensuite de pouvoir conduire au plus haut niveau, dans l'idéal jusqu'en formule 1. L'ancien pilote écossais David Coulthard et Adrian Newey, directeur technique chez Red Bull, encadreront les candidates.

Pas besoin d'une force physique extraordinaire

"Pour être un bon pilote, il faut être doué, déterminé, compétitif, courageux et physiquement préparé, mais vous n'avez pas besoin de posséder une force physique extraordinaire comme dans d'autres sports. Il n'est pas non plus indispensable d'être un homme", a déclaré Coulthard.

"A l'heure actuelle pourtant, les femmes pilotes ont tendance à atteindre un plafond de verre au niveau de la Formule 3 (...), souvent plus par manque de fonds que par manque de talent", déplore-t-il.

Cette nouvelle initiative ne fait cependant pas l'unanimité. "Quelle triste journée pour les sports mécaniques, a déploré Pippa Mann, pilote britannique en Indycar. Ceux qui versent des fonds pour aider les femmes pilotes ont fait les choix de les discriminer plutôt que de les soutenir. Je suis profondément déçue de voir un tel pas en arrière historique."

Deux femmes ont couru en GP

Deux femmes seulement ont couru au moins un Grand Prix de F1. L'Italienne Maria Teresa De Filippis a disputé trois courses en 1958. Sa compatriote Lella Lombardi a participé à 12 GP entre 1975 et 1976 . Elle a inscrit un demi-point grâce à sa 6e place au GP d'Espagne 1975, qui avait été interrompu prématurément.

Récemment, l'Ecossaise Susie Wolff a roulé à plusieurs reprises lors des essais libres 1 pour l'écurie Williams, en 2014 et 2015. L'épouse de Toto Wolff, le team principal de Mercedes, a ensuite mis fin à sa carrière de pilote après avoir donné naissance à son premier enfant. Elle est désormais team principal de l'écurie Venturi en formule E.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.