Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

le 18 juin dernier, Moutier a choisi de rejoindre le canton du Jura avec 51,7% des voix, à la grande déception des des partisans pro-bernois (archives).

KEYSTONE/THOMAS DELLEY

(sda-ats)

Le climat n'est pas encore à la réconciliation à Moutier (BE), sept mois après le vote sur l'appartenance cantonale. Créée fin janvier, l'association "Moutier-Résiste" promet d'utiliser tous les moyens démocratiques pour s'opposer au transfert de Moutier dans le Jura.

"Moutier-Résiste porte la voix de celles et ceux qui ont voté non le 18 juin et qui n'en acceptent pas les effets délétères", a souligné samedi Elisabeth Greppin, membre du comité composé de cinq personnes. Cette association appelle aussi les citoyens qui regrettent d'avoir voté oui à la rejoindre.

Les membres de ce mouvement, qui a vu le jour le 24 janvier, contestent la pertinence, la légitimité et la régularité du vote du 18 juin 2017 qui a vu 51,7% des votants choisir de quitter le canton de Berne pour le Jura. Aucun des cinq membres du comité n'est toutefois à l'origine des recours liés à cette votation.

"Nous entendons redonner confiance à ceux qui se sont découragés et mobiliser ceux qui n'attendent que ça", a expliqué devant la presse Muriel Käslin. "Nous ne laisserons pas le monopole de la parole à nos adversaires, autorités et mouvements", a-t-elle ajouté en promettant d'intervenir à tous les niveaux.

"Ville divisée"

"La situation n'est pas agréable à Moutier, la ville est divisée, ça ne va pas bien", a estimé Muriel Käslin. Dans la ligne de mire de ce nouvel acteur de la scène politique prévôtoise figurent les autorités jurassiennes, la majorité autonomiste des autorités municipales, ainsi que les mouvements de lutte.

"Moutier-Résiste" n'a pas dévoilé les actions qu'il envisageait de lancer. "Il est clair que nous n'en parlerons pas aujourd'hui, ce serait faire le jeu de nos adversaires", a relevé Francis Pellaton, candidat malheureux à la mairie de Moutier, en 2016. Le budget de l'association repose sur les cotisations et les dons.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS