Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les chefs d'Etat de la Ligue arabe ont annoncé leur intention de créer une force militaire conjointe pour combattre les "groupes terroristes", notamment l'Etat islamique (EI). Ils se sont donné quatre mois pour s'accorder sur ses modalités et sa composition.

Cette annonce survient au moment où une coalition arabe, dirigée par l'Arabie Saoudite et comprenant notamment l'Egypte, bombarde au Yémen les positions de la milice chiite des Houthis, qui occupe une grande partie du pays et a chassé les autorités élues.

Les bombardements aériens de cette coalition regroupant neuf pays arabes, sont considérés comme un "test" pour la future force, mais rien n'a filtré au sommet arabe de Charm el-Cheikh en Egypte sur un éventuel déploiement de cette force conjointe au Yémen quand elle verra le jour.

En tout état de cause, l'opération durera jusqu'à la reddition des Houthis, a prévenu le secrétaire général de la Ligue, Nabil al-Arabi, à la clôture du sommet de deux jours.

"Décision majeure"

L'organisation panarabe présentait depuis plusieurs mois comme un "besoin pressant" la constitution d'une force conjointe face aux atrocités que multiplie l'EI en Irak et en Syrie et la progression du groupe djihadiste notamment en Libye et dans le Sinaï égyptien.

Mais, plus que la menace djihadiste, il aura fallu la montée en puissance des Houthis et la crainte de voir le rival iranien étendre son influence dans la région pour pousser les dirigeants arabes à surmonter leurs dissensions et entériner la création de la force conjointe, à laquelle les experts n'osaient croire jusqu'alors.

"Ce qui est important aujourd'hui, c'est qu'une décision majeure a été prise, au regard de tous les troubles dont souffre le monde arabe, des défis sans précédent posés par des groupes terroristes", s'est félicité Nabil al-Arabi.

Chemin encore long

Mais le chemin est encore long et pavé d'obstacles potentiels avant que cette force ne voie le jour, selon les experts soulignant que les divergences de points de vue entre les 22 membres de la Ligue pourraient ralentir le processus.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS