Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Grégory Havret a tenu la vedette au 1er tour de l'Omega European Masters de Crans-Montana. Non content d'occuper la 1re place provisoire, le Français a réussi un rare "hole-in-one" (trou en un coup).

Le golfeur établi à Bordeaux a signé cet exploit au trou no 13, un par 3 de 178 mètres. "C'est un coup magique qui est sorti de mon club, c'est juste incroyable", a reconnu le héros du jour. "Cela fait 15 ans que je suis sur le Tour européen et ce n'est que mon deuxième 'hole-in-one'. C'est en revanche le premier qui me vaut un prix spécial !", s'est réjoui le joueur de 38 ans, qui est reparti avec une montre d'une valeur de 29'900 francs.

Et ce n'est peut-être pas terminé pour Grégory Havret, qui fait désormais partie du cercle des vainqueurs potentiels du tournoi. "Je joue bien depuis le début de l'année, mais il me manquait un gros résultat. C'est désormais chose faite et cela fait du bien de se retrouver aux avant-postes, même si je suis bien conscient que le chemin est encore loin jusqu'à dimanche", a relevé celui qui avait frôlé la victoire en Grand Chelem en 2010, lorsqu'il s'était classé au 2e rang de l'US Open.

Lors d'un 1er tour entamé dans le brouillard - 1h30 d'interruption en matinée -, mais conclu avec le soleil, les 8400 spectateurs présents à Crans-Montana ont eu droit à un deuxième "hole-in-one" au cours de la même journée, ce qui n'était encore jamais arrivé dans l'histoire récente de l'European Masters. Celui-ci a été l'oeuvre du Nord-Irlandais Michael Hoey au trou no 3, ce qui lui a aussi valu un prix spécial (une assurance-vie de 30'000 francs) et une 3e place en fin de journée.

Avec sa carte totale de 63 (-7), Grégory Havret devance d'un coup le Danois Lasse Jensen. Suit un groupe imposant de douze joueurs à deux coups, parmi lesquels figure notamment l'Anglais Danny Willett, l'un des grands favoris de cette édition 2015.

Côté suisse, la bonne surprise est venue de l'amateur Marco Iten, classé à une encourageante 21e place avec son score de -3. Plus loin (par, 70e place), le Grison Martin Rominger peut encore espérer passer le cut. C'est, en revanche, quasiment terminé pour les quatre autres Suisses. A commencer par le seul Romand en lice, Raphaël de Sousa, relégué au 142e rang avec son +5.

ATS