Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'Omega European Masters sera-t-il le théâtre de la première victoire professionnelle de Matthew Fitzpatrick ? Le grand espoir anglais tient en tout cas la corde à l'issue du 3e tour à Crans-Montana.

Avant le dénouement de dimanche, le prodige de 21 ans partage la première place avec son compatriote Danny Willet, qui affiche comme lui une carte de 198 (-12). Les deux joueurs britanniques, originaires de la même ville de Sheffield, ont pourtant vécu une journée bien différente. Tandis que Willett, leader la veille, a connu de grosses difficultés avec les bourrasques de Crans-Montana (+1 samedi), Fitzpatrick s'en est sorti avec brio (-6).

No 1 mondial amateur en 2013 et passé pro en 2014, Matthew Fitzpatrick va essayer dimanche de réussir ce que Rory McIlroy avait raté en 2008. Le Nord-Irlandais était également en course en Valais pour son premier succès chez les professionnels, avant de se faire souffler la victoire en barrage par le Français Jean-François Lucquin.

Matthew Fitzpatrick et Danny Willett seront sous la menace de plusieurs joueurs dimanche. A commencer par le Français Raphaël Jacquelin, qui suit à deux coups. Suit juste derrière le tenant du titre américain David Lipsky, qui n'a cessé de grignoter des places depuis le 1er tour.

La journée a aussi été marquée par la folle remontée de Sergio Garcia, qui a bondi de 44 rangs pour se placer à la 16e place. L'Espagnol est parti de trop loin pour jouer la gagne - il accuse encore 7 coups de retard sur les leaders -, mais il a eu le mérite samedi de faire honneur au nombreux public venu le suivre à Crans-Montana, la station où il réside.

On rappellera finalement qu'aucun Suisse n'est parvenu à passer le cut. En lice samedi matin pour terminer son 2e tour, interrompu la veille par l'orage, le Genevois Raphaël de Sousa s'est fait l'auteur d'un joli baroud d'honneur avec trois birdies sur ses cinq derniers trous. Cela s'est avéré insuffisant pour entrer dans le cut, mais pas pour devenir le meilleur Suisse du tournoi, à une lointaine 94e place toutefois...

ATS