Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Un avion de ligne d'une compagnie privée pakistanaise transportant 127 personnes s'est écrasé vendredi en début de soirée près de la capitale Islamabad après avoir été pris dans un violent orage. Les autorités jugent peu probable qu'il y ait des survivants.

L'appareil transportait 127 personnes -121 passagers, dont onze enfants, et six membres d'équipage- selon une liste de vol fournie par la compagnie. "Il n'y a aucune chance d'y avoir des survivants, sauf miracle. L'avion est totalement détruit", a déclaré un responsable de la police locale, Fazl Akbar, sur les lieux de l'accident.

"Le temps était très mauvais, il y avait de la grêle et des éclairs. Le pilote a perdu le contrôle de l'avion qui a percuté le sol. L'appareil a explosé sous le choc et s'est transformé en une boule de feu", a raconté un responsable de l'armée pakistanaise, le capitaine Arshad Mahmood.

Météo exécrable

Sur place, des restes humains, des taches de sang et divers objets appartenant aux passagers étaient éparpillés dans un rayon d'environ deux kilomètres, selon le chef des opérations de recherche et de collecte des débris.

L'ambiance était à la panique et à l'effroi dans l'enceinte de l'aéroport international. Un homme qui attendait l'avion hurlait en pleurant: "Mes deux filles sont mortes".

Le Boeing 737 de la compagnie Bhoja effectuait la liaison entre Karachi et Islamabad. Il s'est écrasé à l'atterrissage par mauvais temps à Rawalpindi, près d'Islamabad, où se trouve le principal aéroport de la ville. Les conditions météorologiques sont particulièrement mauvaises dans la région.

Précédents accidents

En juillet 2010, un Airbus A321 de la compagnie privée locale Airblue s'était écrasé sur les collines de Margalla, à proximité d'Islamabad, causant la mort des 152 personnes à bord.

L'accident d'avion de ligne le plus meurtrier de l'histoire de l'aviation pakistanaise remonte à 1992, lorsqu'un Airbus A300 de la compagnie publique Pakistan International Airlines (PIA) s'était écrasé dans des collines à l'approche de Katmandou, la capitale népalaise, faisant 167 morts.

ATS