Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Paris - Le ministère français de la Défense a affirmé avoir localisé avec "une incertitude de 5 km" les boîtes noires du vol Rio-Paris d'Air France qui s'est abîmé en mer le 1er juin 2009 en faisant 228 morts. Mais il est resté prudent sur la possibilité de les retrouver.
"Cela ne signifie pas que l'on va retrouver les boîtes noires, parce qu'elles n'émettent plus et que la zone où elles se trouveraient est très accidentée", a observé le porte-parole adjoint du ministère français de la Défense.
Une porte-parole du Bureau enquêtes et accident (BEA), en charge de l'enquête technique sur l'accident, a indiqué que l'information devait encore être vérifiée et validée.
Les boîtes noires ou enregistreurs de vol, qui contiennent les informations techniques et les dernières conversations de l'équipage, émettent un signal pendant 30 à 42 jours.
Mais le BEA a décidé de poursuivre les recherches au-delà car seules les boîtes noires permettraient, selon lui, de comprendre les causes exactes de l'accident. Il estime que le dysfonctionnement des sondes de vitesse de l'appareil était l'un des facteurs du crash.
L'Airbus A330 d'Air France qui assurait le vol AF447 Rio-Paris, avait disparu le 1er juin 2009 au-dessus de l'Atlantique.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS