Toute l'actu en bref

L'armée a annoncé avoir retrouvé un pneu, des bagages et des gilets de sauvetage en mer d'Adaman, mais n'a donné aucune précision quant à de possibles survivants du crash.

KEYSTONE/EPA MYANMAR MILITARY NEWS/MYANMAR MILITARY NEWS HANDOUT

(sda-ats)

Une trentaine de corps ont été repêchés en mer jeudi par les secours birmans, sous le regard de leurs proches massés sur une plage du sud-ouest du pays. C'est dans cette zone qu'a été localisé l'avion disparu la veille avec 122 personnes à bord.

Depuis mercredi, neuf navires et trois avions de l'armée de l'air sont mobilisés pour les recherches après la disparition d'un avion militaire qui transportait majoritairement des femmes et des enfants, membres de familles de soldats.

En milieu d'après-midi, le chef de l'armée a annoncé que 29 corps, dont ceux de 20 femmes et huit enfants avaient été sortis des eaux sur la plage de Han Slan, près de la ville de Launglon.

Conditions difficiles

Depuis la découverte de l'avion, les secours sont confrontés à des conditions de recherche très difficiles. Sous un ciel gris chargé de gros nuages de mousson et avec une mer déchaînée, les bateaux ayant repêché les corps avaient des difficultés à rallier la côte.

"Nous penchons pour un incident technique. La météo était bonne" au moment de l'accident, a toutefois expliqué un responsable aéroportuaire.

L'avion avait décollé mercredi matin de la ville de Myeik (sud), où sont basés les militaires et leurs familles, et devait atterrir dans la capitale économique Rangoun (centre). Mais il a disparu des écrans radars une demi-heure après le décollage alors qu'il volait à 18'000 pieds (5486 mètres).

Pour Gerry Soejatman, expert aéronautique indépendant basé à Jakarta, les informations données par l'armée montrent qu'un incident est survenu "au moment où l'avion allait atteindre son altitude de croisière".

Dès jeudi matin, l'armée a annoncé avoir retrouvé un pneu, des bagages et des gilets de sauvetage en mer d'Adaman. Jusqu'ici, aucune précision n'a été donnée quant à de possibles survivants parmi les passagers.

Flotte décrépite

Dans ce pays qui reste l'un des plus pauvres d'Asie du Sud-Est, l'entretien du matériel militaire est sujet à caution malgré la puissance politique conservée par l'armée.

Dans cet accident, il s'agissait d'un avion quadrimoteur à turbopropulseur Y8 de fabrication chinoise. Le constructeur China National Aero-Technology Import & Export Corp. s'est dit prêt jeudi à prendre part aux investigations. D'après les autorités birmanes, l'avion a été livré à l'armée en mars 2016 et avait effectué 809 heures de vol.

C'est au-dessus de cette même mer d'Andaman qu'avait été signalé pour la dernière fois le vol MH370 de Malaysia Airlines, mystérieusement disparu en mars 2014 entre Kuala Lumpur et Pékin avec 239 personnes à bord.

Les accidents dans les transports sont fréquents en Birmanie. En février 2016, cinq soldats avaient été tués dans la chute de leur avion militaire près de la capitale administrative, Naypyidaw. Le précédent accident d'avion d'ampleur remonte au 28 août 1998, quand un appareil de la compagnie Myanmar Airways avec 39 personnes à son bord avait été retrouvé quatre jours après sa disparition.

ATS

 Toute l'actu en bref