Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Zurich - Le Credit Suisse a souffert de la faiblesse de l'activité sur les marchés financiers au 3e trimestre. Le numéro deux bancaire helvétique a vu son bénéfice net chuter en l'espace d'un an de 74% à 609 millions de francs. La performance est nettement inférieure aux attentes.
Après neuf mois en 2010, le bénéfice net s'établit à 4,26 milliards de francs, contre 5,93 milliards à fin septembre 2009, a indiqué jeudi le Credit Suisse. Pour le seul 3e trimestre, les analystes interrogés par l'agence financière AWP tablaient en moyenne sur un résultat net de 923 millions de francs.
Si toutes les divisions ont affiché des chiffres noirs entre juillet et fin septembre, la période a été caractérisée par de faibles volumes d'échanges sur les marchés et un ralentissement des affaires avec la clientèle. Partant de ce constat, le patron du Credit Suisse, Brady Dougan, a néanmoins jugé les résultats bons lors d'une conférence téléphonique.
L'afflux net de nouveaux capitaux s'est inscrit à 14,6 milliards de francs, dont 12,6 milliards dans les activités de gestion de fortune de la division Private Banking. Le Credit Suisse note en particulier les contributions importantes des marchés émergents.
Tant l'unité de banques d'affaires, Investment Banking, que celle du Private Banking ont connu un trimestre difficile. La première, qui a vu son bénéfice avant impôts plonger de 77% à 395 millions de francs, a d'ailleurs fortement pesé sur le résultat d'ensemble.
Par rapport à fin septembre 2009, les produits nets se sont contractés de 32% à 3,42 milliards de francs. Le mois de juillet s'est montré particulièrement faible, alors qu'une évolution saisonnière normale s'est dessinée en août, pour faire place à une certaine amélioration en septembre.
La division Private Banking a elle mieux résisté, son bénéfice avant impôts se contractant de 4%, tant en comparaison annuelle que trimestrielle, à 836 millions de francs. Le fléchissement provient du recul des produits nets à 2,82 milliards, consécutif à la baisse des commissions de courtage.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS