Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le Credit Suisse a inscrit une perte nette de 637 millions de francs au quatrième trimestre 2011, contre 841 millions de bénéfice fin 2010. Sur l'ensemble de l'année, le numéro deux bancaire a dégagé un bénéfice net distribuable aux actionnaires de 1,95 milliard, en recul de 62% au regard de 2010.

Les résultats pour l'exercice 2011 ont été affectés par le faible volume d'affaires clientèle et la force du franc suisse, a annoncé jeudi la grande banque. Elle invoque en outre des éléments particuliers liés aux efforts de réduction des coûts et à l'évolution de la stratégie de la banque. Notre performance au 4e trimestre 2011 a été décevante, a déclaré le patron Brady W. Dougan.

Pour l'ensemble de l'année, l'afflux net d'argent frais pour le groupe a reculé de 40% à 40,9 milliards de francs. Au 4e trimestre, les nouveaux capitaux ont atteint 400 millions de francs seulement, contre plus de 7 milliards encore au trimestre précédent.

Programme de réduction des coûts

Le programme de réduction des coûts de 2 milliards de francs, qui doit s'achever fin 2013, est en bonne voie, indique l'établissement. Les coûts et les résultats devraient refléter la réduction de 1,2 milliard de francs dès le premier trimestre de l'exercice en cours.

Sur le plan des rémunérations, la banque annonce une baisse de 41% pour le groupe par rapport à 2010 et de 57% pour la rémunération variable des membres actuels du directoire. Ceux-ci ne toucheront aucune rémunération variable en espèces, conformément à la pratique de ces quatre dernières années, précise encore le communiqué.

Evoquant l'année en cours, Brady Dougan n'a pas caché que le marché et l'environnement économique demeurent incertains. Toutefois, l'Américain s'est dit "encouragé" par le bon démarrage des affaires de l'établissement.

ATS