Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'économie helvétique affichera une faible dynamique l'année prochaine. Les économistes de Credit Suisse prévoient une croissance de 1% en 2016, alors que leur précédente estimation faisait état d'une croissance de 1,2%.

Le franc fort pèsera encore sur l'économie d'exportation et la croissance de l'économie intérieure continuera à perdre de son allant, a indiqué mardi Credit Suisse dans un communiqué.

Avec un taux de 1% l'année prochaine, la croissance devrait être de nouveau nettement inférieure à son potentiel à long terme. Rapportée à chaque habitant compte tenu de la hausse de la population, la dynamique devrait même être négative, selon les experts de la grande banque.

En raison de cette faible évolution, l'économie helvétique reste "très sensible aux chocs économiques". Une nouvelle appréciation du franc serait difficile à supporter, estiment les économistes du numéro deux bancaire suisse.

En conséquence, la Banque nationale suisse (BNS) sera encore forcée jusqu’à au moins fin 2016 de maintenir des taux d’intérêt négatifs, voire éventuellement de les réduire encore, selon Credit Suisse. Ceux-ci commencent à produire l'effet souhaité par la BNS sur les investisseurs en francs et sur les banques étrangères.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS