Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le groupe laitier fribourgeois Cremo a souffert du franc fort en 2015 (archives).

KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

(sda-ats)

Le groupe laitier fribourgeois Cremo a vu son bénéfice net reculer en 2015. Celui-ci est ressorti à 6,7 millions de francs, contre 9,1 millions en 2014.

La firme sise à Villars-sur-Glâne (FR) a bouclé l'année sur un bénéfice brut de 171,6 millions de francs contre 174,5 millions de francs au cours de l'exercice précédent, a-t-elle indiqué vendredi dans un communiqué. L'entreprise a souffert du franc fort, de conditions difficiles sur le marché laitier européen et de la chute des prix des produits laitiers.

Sur le plan opérationnel, le résultat d'exploitation avant intérêts et impôts (EBIT) a toutefois progressé l'année passée. Il a atteint 13,9 millions de francs, alors qu'en 2014 il s'élevait à 9,5 millions de francs. Le bénéfice avant intérêts, impôts et amortissements (EBITDA) affiche lui aussi une hausse: 35,9 millions de francs contre 33,1 millions lors de l'exercice précédent.

Le chiffre d'affaires s'est, quant à lui, replié à 551,5 millions de francs contre 614,7 millions en 2014. Le beurre constitue toujours la principale part des ventes (33,6%) de la société fribourgeoise, suivi des fromages (25%), des produits UHT (16,1%) et du lait en poudre (15,3%).

Optimisme de mise

Concernant ses prévisions, la société souligne que le contexte difficile devrait perdurer en 2016. La situation actuelle se caractérise par une demande fragile de la part des pays émergents et un environnement de prix bas pour les produits laitiers sur les marchés internationaux. La pression sur les prix mais aussi le tourisme d'achat va se poursuivre, anticipe le groupe. Il table toutefois sur une hausse de ses résultats.

Quelque 3500 producteurs livrent leur lait à Cremo. Ils proviennent des régions fribourgeoise, vaudoise, bernoise, neuchâteloise, bâloise et jurassienne. Il s'agit des actionnaires principaux de l'entreprise. Au 31 décembre 2015, la firme employait 739 personnes à plein temps.

ATS