Plus de 40 dirigeants militaires sud-soudanais doivent être poursuivis pour crimes contre l'humanité et crimes de guerre, selon une commission de l'ONU. Des violences sexuelles font office de salaire, a dit vendredi le Genevois Andrew Clapham, membre de cet organe.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.