Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne - "Ferme mais juste": les partis bourgeois (PLR,PDC,PBD,PVL) à l'origine du contre-projet à l'initiative pour le renvoi des criminels étrangers défendent leur bébé sous ce slogan. En lançant jeudi leur campagne, ils s'en sont pris à l'UDC accusée de ne se préoccuper que de propagande électorale.
L'UDC n'est pas intéressée à trouver des solutions, selon le comité bourgeois. Si ce parti voulait vraiment renvoyer les criminels étrangers, il aurait dû se rallier au tour de vis proposé au niveau de la loi il y a deux ans et qui pourrait alors déjà être appliqué.
Et si l'UDC s'oppose au contre-projet, c'est pour des raisons électorales, a critiqué devant la presse le président du PDC Christophe Darbellay, qui n'a pas manqué de lancer une pointe à ceux qui, à gauche, appellent à voter deux fois "non" le 28 novembre.
Le but visé par le contre-projet est le même que celui de l'initiative. Alors que le droit actuel ne prévoit qu'une possibilité de renvoyer un criminel, il s'agit de rendre l'expulsion obligatoire dans certains cas, a rappelé le conseiller national Philipp Müller (PLR/AG).
Lacunes de l'initiative
Mais, pour ses partisans, le texte qui sera soumis parallèlement à l'initiative au verdict du peuple n'a pas les défauts de cette dernière. Selon eux, il permettra un tour de vis et une politique d'expulsion uniformisée au niveau national sans sombrer dans les décisions arbitraires ou les violations des droits constitutionnel et international.
Il ne contredit notamment pas l'accord de libre circulation des personnes passé avec l'UE et qui n'autorise les renvois qu'en cas de menace pour la sécurité publique, a souligné le président du Parti bourgeois démocratique (PBD) Hans Grunder.
Plutôt que d'énoncer une liste "arbitraire, incomplète, floue et aléatoire" de délits, le contre-projet se base sur la lourdeur des peines. Les délits sans gravité ne seront pas frappés d'une expulsion. Mais le catalogue est aussi plus large: les lésions corporelles graves et les escroqueries économiques graves seront des motifs de renvoi.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS