Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Crise à l'UMP: Juppé annonce des conclusions "sous quinze jours"

Après quatre jours de chaos, Jean-François Copé et François Fillon ont accepté jeudi soir la médiation d'Alain Juppé pour régler leur contentieux sur la présidence de l'UMP. L'ex-homme fort de la formation, Nicolas Sarkozy, était lui entendu pour un possible financement illégal de sa campagne de 2007.

L'ancien Premier ministre a annoncé qu'une commission de cinq membres livrerait ses conclusions "sous quinze jours". Il a précisé qu'il rencontrerait les deux rivaux dès la fin de la semaine pour arrêter les modalités de travail de la commission qu'il présidera.

François Fillon, qui conteste la victoire du député-maire de Meaux avec 98 voix d'écart, s'est aussitôt félicité que cette médiation "ait été acceptée par tous".

Accusations et menaces

Cette mission de bons offices pour tenter de sortir le principal parti d'opposition de la crise a été longue à se dessiner jeudi, dans un climat d'accusations de fraude et de menaces de plaintes.

François Fillon, qui avait menacé de contester en justice la victoire de son rival, proclamée lundi par la commission d'organisation et de contrôle des opérations électorales, avait accepté d'emblée l'offre d'Alain Juppé.

L'ancien Premier ministre revendique la victoire avec 26 voix d'avance après l'omission, selon lui, de 1304 suffrages outre-mer (Nouvelle-Calédonie, Wallis-et-Futuna, Mayotte). Il a annoncé mercredi soir qu'il renonçait à la présidence mais qu'il saisirait les tribunaux en cas d'impasse et ne quitterait pas l'UMP.

Sarkozy entendu

Nicolas Sarkozy était par ailleurs entendu jeudi à Bordeaux par les juges. L'ancien président risque une mise en examen (inculpation) pour "abus de faiblesse" dans le cadre de l'affaire "Bettencourt".

Les juges cherchent à déterminer si l'argent de Liliane Bettencourt a effectivement pu servir dans des proportions dépassant les seuils légaux autorisés, et sans qu'elle ait donné un consentement éclairé, au financement de la campagne de M. Sarkozy en 2007.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.