Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Commission européenne a annoncé lundi qu'elle débloquait 500 millions d'euros d'aide d'urgence pour les agriculteurs. Cette aide concernera notamment les producteurs laitiers.

"La Commission va proposer que la partie la plus significative de ce paquet soit fournie à tous les Etats membres sous forme d'enveloppes pour soutenir le secteur laitier", a précisé l'exécutif bruxellois dans un communiqué à l'issue d'un conseil ministériel extraordinaire convoqué pour répondre à la crise que traverse le monde agricole.

Bruxelles souhaite que ces fonds soient distribués de manière ciblée et équitable, "avec un égard particulier pour les Etats membres dont les agriculteurs ont été le plus touchés par les évolutions du marchés", ajoute le texte.

L'objectif est de répondre aux difficultés de trésorerie des agriculteurs, stabiliser les marchés et s'attaquer au fonctionnement de la chaîne de production.

Approche libérale

La Commission met ainsi l'accent notamment sur l'aide au stockage privé, un mécanisme qui lui permet de ne pas agir directement sur les marchés, ce qui correspond à son approche libérale de la Politique agricole commune (PAC).

"A un moment où s'établit clairement un déséquilibre du marché, augmenter le prix payé pour l'intervention publique ne fera rien pour restaurer l'équilibre du marché mais créerait à la place un débouché artificiel pour les produits laitiers de l'UE. Cela pèserait sur la compétitivité de l'Union pour les 10% (ou plus) de la production laitière qui doit être exportée", a souligné le vice-président chargé de l'Investissement, Jyrki Katainen.

Exportation

Outre un fonctionnement amélioré pour le stockage de lait écrémé en poudre, la Commission veut mettre en place un nouveau programme pour l'aide au stockage privé de viande de porc.

La Commission va également intensifier la promotion de ses produits du terroir à l'exportation, en augmentant le budget dédié en 2016, en plus des 81 millions d'euros déjà prévus.

S'appuyant sur deux accords commerciaux récents avec le Canada et le Vietnam, l'UE entend par ailleurs s'atteler à de nouveaux accords bilatéraux, soulignant que des négociations sont en cours avec le Japon et les Etats-Unis.

Centaines de tracteurs

Cette réunion s'est tenue sous haute surveillance. Selon la police bruxelloise, 1455 tracteurs et quelque 7000 agriculteurs, producteurs de lait ou de viande principalement, s'étaient réunis dans la capitale belge à l'appel des syndicats agricoles pour faire entendre leurs revendications aux ministres de l'agriculture des Vingt-Huit.

ATS