Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les dirigeants européens ont trouvé un compromis jeudi soir sur le calendrier et l'étendue de la supervision bancaire dans la zone euro. Ce sujet empoisonnait les relations entre la France et l'Allemagne.

Le sommet européen se tenait sur fond de protestations contre l'austérité, notamment en Grèce. Réunis à Bruxelles, les 27 ont trouvé un "accord" pour "une mise en oeuvre graduelle en 2013" d'un superviseur unique des banques de la zone euro. Ils ont aussi décidé d'approuver les grandes lignes de ce mécanisme d'ici la fin de l'année.

Alors que Berlin obtient une mise en place graduelle du mécanisme, Paris a pu s'assurer que la supervision s'applique aux 6000 banques de la zone euro, et pas seulement aux plus importantes.

Cela signifie que les banques régionales allemandes seront elles aussi soumises au mécanisme de supervision, contrairement à ce que souhaitait Berlin, mais seulement à partir de janvier 2014.

Elections en Allemagne

Les élections législatives en Allemagne sont prévues en septembre 2013. Or la chancelière Angela Merkel, qui remettra en jeu son mandat, doit composer avec une opinion publique de plus en plus hostile à l'idée d'aider les pays de la zone euro en difficulté.

La question de la supervision bancaire est très sensible car c'est la condition pour qu'une recapitalisation directe des banques par le nouveau pare-feu de la zone euro, le MES, voie le jour sans alourdir la dette du pays.

Ce mécanisme doit empêcher que les crises bancaires ne se transforment en crise de la dette. Il intéresse de près l'Espagne qui doit renflouer son secteur bancaire et a obtenu pour cela une ligne de crédit de 100 milliards d'euros.

Mais avec le compromis trouvé jeudi, Madrid voit s'éloigner la possibilité de bénéficier très rapidement de cette recapitalisation directe.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS