Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Tokyo - Le Japon a libéré vendredi le capitaine chinois dont la détention a provoqué une grave crise diplomatique sino-japonaise, ont affirmé les médias nippons. Le capitaine va être renvoyé en Chine, a affirmé la télévision publique NHK.
L'annonce a été faite vendredi à Tokyo par les procureurs chargés de cette affaire. Le chalutier chinois était entré en collision avec deux patrouilleurs de la garde-côtes japonaise près d'îlots revendiqués par les deux pays.
L'officier marin-pêcheur, Zhan Qixiong, n'a semble-t-il pas encore été formellement relâché NHK, citant le parquet, a assuré qu'il serait rapidement renvoyé dans son pays.
Pékin avait pour sa part arrêté quatre ressortissants japonais soupçonnés d'avoir pénétré illégalement dans une zone réservée et d'y avoir filmé des objectifs militaires.
L'économie japonaise, en difficulté, dépend de plus en plus de sa voisine. Depuis 2009, la Chine est le plus important partenaire commercial du Japon. Au premier semestre 2010, les échanges entre les deux pays ont encore bondi de 34,5% par rapport à l'année précédente.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS