Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le secteur du divertissement mise de plus en plus sur les contenus personnalisés (archives).

KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

(sda-ats)

Le marché suisse des médias et du divertissement a enregistré une croissance modérée l'an dernier, selon PwC Suisse. Le chiffre d'affaires du secteur a progressé de 2,1% pour atteindre 14,6 milliards de francs.

La croissance de la branche ralentit, résume le cabinet d'audit et de conseils dans son rapport "Swiss Entertainment & Media Outlook 2017-2021". Le taux de croissance de 2,1% est nettement moins élevé que celui enregistré l'année précédente (5,6%). Et le secteur devrait progresser de seulement 1,4% en 2017, selon l'étude de PwC publiée lundi.

Les médias imprimés continuent de perdre du terrain et une saturation du marché se dessine sur le marché des abonnements TV et Internet", relève Patrick Balkanyi, associé et responsable du secteur Technologie, télécommunications, information-communications et médias de PwC Suisse.

Contenus sur mesure

Le chiffre d'affaires de la branche des médias et du divertissement pourrait pourtant quand même avoisiner le cap des 16 milliards de francs en 2021.

Une vague de nouveaux contenus et divertissements sur mesure, notamment dans des domaines comme le sport électronique (e-sport) ou la réalité virtuelle est en train de conquérir le marché, selon l'étude. Ces cinq prochaines années, la croissance annuelle devrait osciller autour de 1,5%.

Les fournisseurs qui réussissent se focalisent désormais davantage sur la qualité de l'expérience de leurs clients, afin de se différencier et de booster leur croissance. La flexibilité et les contenus personnalisés font toute la différence, souligne PwC.

Bond de la pub en ligne

La publicité en ligne reste de loin le segment à plus forte croissance avec un taux de 13% en 2016. L'an dernier, sa part de marché atteignait 30%. Cette tendance devrait se poursuivre ces cinq prochaines années.

A contrario, la publicité non numérique continue de décliner, surtout dans le domaine des médias imprimés. Le recul s'effectue à un rythme bien plus rapide que prévu. Rien qu'en 2016, les recettes publicitaires du marché de la presse ont diminué de 10%, constate PwC.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS