Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Renaud Lavillenie a été conspué par une partie du stade olympique lors de la cérémonie de remise des médailles du concours de la perche mardi à Rio.

Le Français, en pleurs et la mine très sombre sur le podium, a semblé vivre un moment de torture, lui qui avait déjà subi un sort cruel la veille avec sa 2e place au terme d'un duel magnifique avec le Brésilien Thiago Braz da Silva.

Ce dernier a évidemment été encore ovationné par le stade, resté à moitié vide cependant, lui qui avait causé la sensation en ravissant in extremis le titre au Français avec un saut à 6m03. Lavillenie, qui pensait avoir gagné le concours après avoir passé 5m98, ne méritait en tout cas pas pareil traitement lors de la cérémonie de la part du public brésilien, qui l'avait déjà sifflé lundi pendant le concours.

"J'avais quand même le bonheur d'être sur le podium, a déclaré le Tricolore sur le plateau de France 3. La perche, ce n'était pas le plus important. Les larmes sont venues de l'accueil. Ce n'est même pas un accueil. Hier, le concours, c'était très malheureux, mais là je me suis senti humilié. J'ai essayé de me retenir pendant la cérémonie. C'était très dur, tellement dur que je n'ai pas pu. Je ne souhaite ça à personne, c'est ignoble."

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Teaser Longform The citizens' meeting

Teaser Longform The citizens' meeting

1968 en Suisse

ATS