Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Un représentant de Tom Cruise a qualifié mercredi de "mensonges éculés" les informations de Vanity Fair selon lesquelles l'Eglise de scientologie aurait mené des auditions pour lui choisir une compagne. L'acteur est un membre éminent de cette église.

Selon le magazine, qui cite des sources anonymes, l'église aurait "testé" des actrices en 2004 pour trouver une nouvelle compagne à Tom Cruise, qui avait divorcé en 2001 de Nicole Kidman.

"L'article de Vanity Fair est essentiellement la répétition de mensonges éculés déjà évoqués dans des tabloïdes de bas niveau et citant les mêmes sources bidon", a déclaré l'avocat de Tom Cruise. "C'est long, ennuyeux et faux", a-t-il ajouté.

"Menteurs patentés"

L'Eglise de scientologie a également tiré à boulets rouges sur l'article de Vanity Fair. "Vanity Fair se base exclusivement sur un petit groupe d'opposants à la scientologie, une poignée d'apostats, menteurs patentés et adeptes du parjure faisant leur auto-promotion", a déclaré l'église.

"De fait, l'article ne cite aucune source qui ne soit pas farouchement anti-scientologue", a-t-elle ajouté. "Les croyances, pratiques et activités de l'Eglise de scientologie ne sont pas définies par les relations sentimentales des scientologues, qu'ils soient célèbres ou non", a précisé l'église.

Tom Cruise s'est marié à Katie Holmes en novembre 2006. Mais deux ans auparavant, affirme Vanity Fair, des responsables de la scientologie, menés par Shelly Miscavige, l'épouse du principal dirigeant de l'église, s'étaient lancés dans une mission "top secret" destinée à trouver une nouvelle compagne à l'acteur.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS