Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Vainqueurs de leurs trois premiers matches aux JO 2018, Jenny Perret et Martin Rios ont subi la loi de la Norvège (6-5) dans leur quatrième rencontre du tour préliminaire à Gangneung.

La Seelandaise et le Glaronais conservent toutefois de très bonnes chances dans le tournoi.

Le bilan de l'équipe mixte suisse pouvait avoir quelque chose de trompeur. Certes, Perret et Rios étaient les seuls à avoir remporté leurs trois premières parties (face à la Chine et la Finlande jeudi puis les Etats-Unis vendredi), mais ce fut souvent de justesse. Comme plus tôt vendredi, où le score était de 4-3 pour les Américains à l'abord d'un dernier end que ceux-ci ont géré de manière catastrophique (score final... 9-4 après un coup de six !).

Contre la Norvège, une scène a eu lieu dans le 3e end, pas bien méchante mais qui va apporter du grain à moudre aux détracteurs de Rios, lequel est pris en grippe par une partie du monde du curling depuis la polémique au sujet d'une vidéo où on le voit pousser une pierre du pied lors des sélections internes suisses (il a été blanchi par la Fédération nationale). Le Glaronais s'est fait l'auteur d'un geste limite en balayant une pierre adverse trop tôt, soit avant la T-Line. Ce qui n'a pas échappé à Magnus Nedregotten qui a jugé bon de lui rappeler, avec courtoisie, les règles du jeu.

Sachant que seules huit équipes sont en lice, et que les équipes se cherchent encore dans cette épreuve qui fait tout juste son entrée au programme olympique, les Suisses restent de sérieux candidats aux demi-finales et aux médailles. Prochain match pour Perret/Rios: samedi à 1h05 (en Suisse) contre le Canada.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS