Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Cyberguerre: le National veut une stratégie pour protéger la Suisse

Berne - Le Conseil fédéral doit se préparer à la cyberguerre. Par 104 voix contre 25, le National a accepté jeudi une motion exigeant la création de bases légales permettant de sauvegarder les réseaux de données cruciaux pour la Suisse et ses installations.
Il n'est pas question de faire de l'alarmisme, tous les réseaux ne seront pas paralysés demain, a averti Ulrich Schlüer (UDC/ZH) au nom de la commission de la politique de sécurité, à l'origine de la motion. Les attaques de réseau peuvent toutefois causer des dégâts extraordinaires et il n'existe toujours pas de stratégie globale dans l'administration fédérale.
Les systèmes militaires du Département fédéral de la défense sont certes mieux protégés que le réseau du reste de l'administration fédérale. Mais les données de ce dernier sont aussi sensibles. L'administration a été l'objet de trois attaques récentes dont une a paralysé plusieurs semaines le site du Département fédéral des affaires étrangères, a renchéri Eric Voruz (PS/VD).
Minorité verteNe contestant pas l'importance de la lutte contre la cyberguerre, les Verts ont tenté en vain de torpiller le texte. Selon l'Argovien Geri Müller, pas question de produire des lois en réserve pour accroître la surveillance des individus et porter atteinte à leur liberté individuelle. "On se souvient de l'affaire des fiches."
L'Office fédéral de la police (fedpol) est déjà bien armé pour lutter contre la criminalité sur internet, a estimé le ministre de la défense Ueli Maurer. C'est moins sûr pour la cyberguerre, mais le Conseil fédéral travaille déjà sur le sujet en discutera lors d'une prochaine séance. Il n'était donc pas opposé à la motion.
Selon le conseiller fédéral, "beaucoup de questions restent diffuses" et il un à deux ans pour voir si des modifications légales sont nécessaire. Le gouvernement envisage de nommer un délégué au projet pour toute l'administration fédérale.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.