Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Washington - Le commissaire au Commerce européen Karel De Gucht a déclaré jeudi à Washington que l'Europe était désormais certaine de la volonté des Etats-Unis de conclure le cycle de Doha. Il a jugé que cela devrait contribuer à faire avancer ces négociations commerciales vers un accord final.
"Il devient clair pour nous que" depuis quelque temps, "les Etats-Unis veulent vraiment faire Doha", a déclaré M. De Gucht lors d'une rencontre publique au Peterson Institute, cercle de réflexion spécialisé dans les questions économiques internationales.
"Il y a de toute évidence davantage de volonté politique, pas simplement aux Etats-Unis, mais aussi chez d'autres parties importantes. Ce n'est pas parce qu'elles ne le montrent pas ouvertement que cette volonté n'est pas là", a déclaré M. De Gucht.
M. De Gucht a indiqué que cette nouvelle appréciation de la situation découlait de différentes discussions récentes lors de forums internationaux, et notamment de celles qui ont eu lieu lors du récent sommet entre l'UE et les Etats-Unis à Lisbonne.
Cette nouvelle donne "nous facilitera certainement la tâche pour soutenir" les changements prônés par les Etats-Unis afin de faire avancer les discussions vers la conclusion d'un accord final.
M. De Gucht a tenu ces propos après avoir rencontré dans la matinée le ministre du Commerce extérieur américain, Ron Kirk, selon une porte-parole de la Commission européenne.
Au point mortCommencées en 2001 dans la capitale du Qatar, les négociations de Doha, sont pratiquement au point mort depuis plus de deux ans en raison de différends persistants entre les économies développées et en développement sur l'ampleur des concessions à lâcher.
Ce cycle de pourparlers, qui se déroule sous l'égide de l'Organisation mondiale du commerce (OMC), doit aboutir à lever les droits de douane sur des milliers de produits et réduire considérablement les subventions à l'agriculture.
Le président de l'OMC, Pascal Lamy, a estimé mardi que le "compte à rebours final" avait commencé en vue de leur conclusion en 2011. Les négociations doivent reprendre de manière plus soutenue à partir de janvier.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS