Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Lausanne - Le Tribunal fédéral (TF) a rejeté un recours du coureur espagnol Alejandro Valverde, qui aurait pu mettre fin à sa suspension pour dopage de deux ans prononcée en Italie. Une deuxième procédure est pendante.
Les autorités italiennes avaient suspendu Valverde en 2009, estimant qu'il était lié à une vaste affaire de dopage sanguin en Espagne ("opération Puerto"). Une décision confirmée par le TAS dont le siège se trouve à Lausanne.
Valverde avait demandé au Tribunal fédéral (TF) d'annuler la décision du TAS, se fondant notamment sur un problème d'accès aux preuves dans l'"opération Puerto".
L'arrêt a pris en compte le fait que, selon le TAS, du plasma contenu dans une poche "retrouvée dans le laboratoire du Dr Fuentes au cours d'une enquête pénale ouverte en 2004 en Espagne pour faits de dopage ("opération Puerto"), correspondait à l'échantillon sanguin fourni par Alejandro Valverde".
Dans son arrêt, le Tribunal fédéral souligne également qu'il "statue sur la base des faits établis par le TAS", et ne peut donc "rectifier ou compléter d'office les constatations des arbitres, même si les faits ont été établis de manière manifestement inexacte ou en violation du droit".
Le Tribunal a précisé que les frais judiciaires, arrêtés à 4000 francs, sont mis à la charge du recourant.
Un autre recours, déposé par Valverde et touchant sa suspension au niveau mondial par le Tribunal arbitral du sport (TAS), jusqu'à fin 2011, est toujours en cours auprès du Tribunal fédéral.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS