Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'Oberland bernois et le Valais ont mesuré mercredi l'ampleur des dégâts causés par les fortes intempéries de lundi aux bâtiments, à la route et au rail. La facture devrait s'élever à plusieurs millions de francs. Doris Leuthard a visité les vallées sinistrées des deux cantons.

Près de 300 bâtiments ont été endommagés dans l'Oberland bernois. Le coût des dégâts s'élève à plus de 10 millions de francs, selon l'Assurance Immobilière Berne. Près de 140 habitations ont été touchées dans les communes de Kandergrund (BE), Frutigen (BE) et Kandersteg (BE).

En plus des bâtiments, la campagne et les infrastructures ont également été touchées. La compagnie ferroviaire BLS fait état de dégâts pour cinq à six millions de francs dans la vallée de la Kander, fortement touchée.

Paysage remodelé

La violence des intempéries se remarque dans le nouveau paysage du Gasterntal, remodelé par les trombes d'eau. La rivière de la Kander a créé "un paysage complètement neuf", a remarqué Fritz Jost, chef de l'équipe de crise du Kandertal, répondant à l'ats.

Sur le terrain, les travaux de déblaiement se poursuivent. Les autorités espèrent rouvrir la route entre Frutigen (BE) et Kandersteg (BE) vendredi. La voie ferroviaire ne sera à nouveau accessible que le 22 octobre.

Armée en renfort

Les pompiers se sont retirés de la plupart des villages sinistrés, où oeuvrent encore les membres de la protection civile. L'armée assure quant à elle un renfort de 20 hommes à Kandersteg et de 36 hommes disposant de machines de chantier à Kandergrund.

Les militaires sont sollicités également en Valais, dans le Lötschental, pour les travaux de déblaiement. La route cantonale a été emportée en plusieurs endroits par la boue et les pierres.

Malgré leur ampleur, les intempéries n'ont fait ni morts, ni blessés. Grâce aux mesures de protection, seuls des dégâts matériels sont à déplorer.

A Berne, l'Aar ne représentait plus aucun danger mercredi, son niveau ayant fortement baissé ces dernières heures. Aucun dégât n'a été signalé.

ATS