Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les employés de la raffinerie de Tamoil à Collombey (VS) ont cessé le travail mercredi entre 13h00 et 15h00 en signe de protestation à la fermeture de l'entreprise. Plus de 600 personnes sont venues soutenir le débrayage des 233 employés du site.

Plusieurs conseillers nationaux valaisans et vaudois ont fait le déplacement, de même que des députés aux grands conseils des deux cantons. "C'est une grosse mobilisation de politiciens qui montre l'impact de la fermeture de la raffinerie", s'est réjoui le secrétaire du syndicat Unia Blaise Carron à l'issue de la manifestation.

La mobilisation populaire a permis de faire passer un message fort, a-t-il souligné. La population et les politiques ont montré leur attachement à la raffinerie.

Les syndicats et le personnel pourront "entrer en force" dans la négociation sur le plan social, qui débute jeudi avec la direction de Tamoil. "Les salariés se sentent d'autant plus forts qu'ils ont reçu aujourd'hui l'appui de tout le Chablais".

Enterrement symbolique

Du côté du personnel, des employés ont défilé tout en blanc, sur fond de marche funèbre. Ils ont symboliquement planté des croix blanches devant le bâtiment administratif et enterré des instruments de travail.

Ils ont aussi observé une minute de silence en mémoire d'un ouvrier qui s'est tué la veille dans un accident de parapente dans le Val d'Illiez. Un lâcher de ballons à suivi. Sur chaque ballon était inscrit le nom d'un ouvrier.

Une délégation d'employés de Tamoil à Genève s'est associée à la manifestation. Au total 25 collaborateurs du site devraient perdre leur travail avec la fermeture de la raffinerie. Un ballon était aussi prévu pour chacun d'entre eux.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS