Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les opérations pour permettre le pompage du carburant du paquebot Concordia, échoué près de l'île italienne du Giglio, ont débuté mardi matin près de l'épave. Celles de recherche des victimes se poursuivent et les plongeurs militaires ont ouvert un nouveau trou dans la coque du bateau.

L'équipe technique de la société néerlandais Smit Salvage en charge de ce pompage doit examiner toutes les possibilités pour pomper de la manière la plus sûre les quelque 2400 tonnes de carburant contenues dans les 23 réservoirs du paquebot.

Encore 17 disparus

"Nous estimons que le pompage au sens strict du terme pourrait commencer dans quelques jours. Le carburant sur le Concordia sera d'abord réchauffé puis transféré sur un autre navire", a expliqué l'ingénieur Claudio Chiavacci du corps des pompiers.

Parallèlement aux préparatifs pour le pompage, les opérations de recherche des corps des victimes se poursuivent et les plongeurs militaires ont ouvert un nouveau trou dans la coque du bateau. Elle permettra aux plongeurs des pompiers de poursuivre leurs recherches, alors que 17 personnes sont encore portées disparues.

ATS