Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Lors du grand final des représentations de soirée, les spectateurs pourront utiliser leur smartphone pour participer au light show.

Basel Tattoo

(sda-ats)

Le 12e Basel Tattoo s'ouvre vendredi sur le site de l'ancienne caserne de Bâle. Au total, 24 formations de musique militaire d'Europe, d'Amérique, et d'Australie y sont attendues. Le public peut se joindre au show des 1000 participants en utilisant leur smartphone.

Il existe encore des places pour les neuf représentations prévues en soirée et les trois représentations prévues l'après-midi, jusqu'au 29 juillet. Pour l'heure, 80% des 80'700 billets ont trouvé preneurs.

L'un des points d'orgue de cette douzième édition constitue certainement la présence de la formation royale norvégienne "His Majesty The King's Guard Band and Drill Team". La garde du président de la République italienne participera, elle, pour la première fois à un spectacle de ce genre.

Budget en baisse

Plusieurs formations brillent par leurs danses synchrones, dont une russe et une australienne. La Suisse sera, elle, représentée notamment par la Fanfare d'école de recrues 16-1/2017.

Le budget de la manifestation atteint 10,6 millions de francs. C'est 2,2 millions de moins que l'an dernier. Une chanteuse de comédie musicale et une jodleuse se produiront également. Parmi les 1000 participants, on compte aussi 200 joueurs de cornemuse.

Spectateurs intégrés au light show

Le grand final sera marqué par un light show dans lequel les spectateurs seront partie prenante. Il leur suffira de télécharger gratuitement une appli sur leur smartphone et de l'enclencher. Les appareils seront alors dirigés par la table de mixage. Ils émettront alors les couleurs adaptées au spectacle.

La première aura lieu vendredi soir. La traditionnelle parade à travers la vieille ville de Bâle aura, elle, lieu samedi.

ATS