Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Une fois n'est pas coutume, deux artistes suisses ont lancé vendredi soir le Montreux Jazz Festival (MJF). Le chanteur vaudois de 21 ans Bastian Baker a ouvert les feux à l'auditorium Stravinski. Le bluesman alémanique Philipp Fankhauser a suivi au Miles Davis Hall.

Bastian Baker, nouvelle coqueluche romande, a attiré nombre de jeunes filles, mais aussi leurs parents, lors d'un concert "sold out". Des artistes plus exotiques devaient prendre le relais, à l'instar de la jeune Ecossaise Amy MacDonald, et de deux artistes de blues, Taj Mahal Trio et Joe Bonamassa.

En prélude, le directeur du MJF Claude Nobs a inauguré le nouvel espace du festival, le Funky Claude Lounge. Avec un bar rappelant le chalet de Claude Nobs à Caux et une scène. Il devrait notamment accueillir des "jams sessions", phénomènes qui avaient pratiquement disparu du festival, a-t-il expliqué.

"Comme disait Charlie Parker, la musique parle plus fort que les mots", a souligné Claude Nobs. Il s'est notamment réjoui de recevoir de très jeunes musiciens, preuve que le festival n'a pas perdu sa vocation. Il a notamment présenté Alfredo Rodriguez, Nikki Yanofski et Andreas Varady, des artistes talentueux qui seront les invités de Quincy Jones dimanche soir.

Axelle Red au programme

Le secrétaire général du MJF Mathieu Jaton a souligné pour sa part que l'accueil était le maître mot de cette édition. "Nous sommes deux vieux hôteliers", a-t-il plaisanté.

Dans la journée, le MJF a annoncé que Jane Birkin qui a annulé sa venue le 8 juillet pour des raisons de santé sera remplacée par sa compatriote Axelle Red. La chanteuse française se produira pour la première fois à Montreux.

Au total, le MJF propose 32 soirées payantes jusqu'au 14 juillet. Il offre également plus de 250 concerts gratuits sur cinq scènes.

ATS