Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les opposants à Nicolas Maduro ont pris les devants dimanche

KEYSTONE/AP/ARIANA CUBILLOS

(sda-ats)

Les Vénézuéliens votaient dimanche lors d'une consultation populaire symbolique organisée par l'opposition sur le projet de Constituante du président Nicolas Maduro. Ce vote intervient après trois mois de manifestations violentes.

Les bureaux de vote ont ouvert à 07h00 locales (13h00 en Suisse), a confirmé la coalition d'opposition Table de l'unité démocratique (MUD). Cet acte de désobéissance civile sera suivi d'un événement baptisé "l'Heure H", peut-être le point de départ d'une grève nationale.

Avant l'ouverture du scrutin, des dizaines de personnes faisaient déjà la queue devant plusieurs bureaux de Caracas, selon des journalistes de l'AFP sur place.

Cette consultation se produit alors que l'impopularité de Nicolas Maduro atteint un niveau record, alimentée par le marasme économique et par trois mois de manifestations durement réprimées qui ont fait au total près d'une centaine de morts.

M. Maduro a qualifié à plusieurs reprises ce référendum d'illégal et d'insignifiant. Le président mène de son côté une campagne pour un scrutin prévu le 30 juillet prochain dont l'objet est d'élire une nouvelle assemblée dotée de prérogatives qui lui permettront de réécrire la Constitution et de dissoudre plusieurs institutions.

Plus de médicaments

"Je manifeste mon mécontentement contre le gouvernement. Nous ne trouvons pas de médicaments, nous avons chaque fois moins d'argent pour acheter de la nourriture. Et eux, ils veulent juste rester au pouvoir, nous votons pour qu'ils le quittent", a déclaré un anti-Maduro dans un bureau de vote du sud-est de Caracas.

Selon l'institut de sondages Datanalisis, près de 70% des Vénézuéliens sont opposés à la Constituante et 80% dénoncent la gestion par M. Maduro d'un pays en partie paralysé et traumatisé par des manifestations.

La Constituante voulue par M. Maduro aura pour mission de modifier la Constitution en vigueur pour assurer, selon lui, la "paix et la stabilité économique". Mais ce projet est fermement rejeté par les antichavistes qui y voient un moyen pour le gouvernement de rester au pouvoir.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS