Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Londres - La réunion extraordinaire du parti unique nord-coréen s'ouvrira le 28 septembre, a annoncé mardi l'agence de presse officielle KCNA. Elle pourrait être l'occasion de préparer le fils de Kim Jong-il à sa succession.
Cette conférence devrait être la plus importante de l'élite politique nord-coréenne depuis trente ans. Elle se tiendra à Pyongyang "pour élire sa direction suprême", ajoute l'agence nord-coréenne sans plus de détail.
Le numéro un nord-coréen Kim Jong-il, âgé de 68 ans, est de santé fragile depuis une attaque cérébrale présumée en 2008. Les plans pour sa succession auraient été accélérés depuis.
Selon la rumeur qui court depuis plus d'un an, Kim Jong-il souhaiterait que son fils cadet, Kim Jong-un, prenne tôt ou tard les rênes du pays, comme lui l'avait fait à la mort de son père, Kim Il-sung, en 1994. Cette réunion au sommet du Parti des travailleurs serait l'occasion de donner à l'héritier un premier titre officiel, par exemple au Comité central.
Le congrès de la semaine prochaine est le plus important en Corée du Nord depuis 1980, lorsque Kim Jong-il avait officiellement succédé à son père et fondateur de la Corée du Nord, Kim Il-sung.
Kim Jong-il ne devrait pas abandonner le pouvoir tout de suite malgré sa santé déclinante, disent les experts. Son fils, qui serait né en 1983 ou 1984, est jugé trop jeune et inexpérimenté. Mais l'ascension de Kim Jong-un serait une manière de renforcer l'emprise de la famille Kim sur le pouvoir nord-coréen.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS