Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Alden Ehrenreich interprète le rôle de Solo dans le dernier film de la saga Star Wars (archives).

KEYSTONE/AP Lucasfilm/JONATHAN OLLEY

(sda-ats)

"Solo: A Star Wars Story", second film autonome dérivé de la franchise de la "Guerre des étoiles", a connu des débuts mitigés au box-office. Au terme de son premier week-end d'exploitation, il a cumulé 103 millions de dollars de recettes en Amérique du Nord.

Le week-end comptait quatre jours, car il était prolongé par le Memorial Day, jour férié lundi aux Etats-Unis. Hors Amérique du Nord, les recettes mondiales du film dérivé, qui conte la jeunesse d'Han solo, n'atteignent en trois jours que 65 millions de dollars (64,6 millions de francs).

"Solo" réalise ainsi le plus mauvais départ pour un film de la franchise depuis que Disney l'a rachetée à Lucasfilm en 2012 pour 4 milliards de dollars.

Quatrième trilogie

Il est très loin du "Réveil de la force" (2015), épisode 7 de la saga principale et point de départ d'une troisième trilogie (248 millions de dollars en un week-end), mais aussi de "Rogue One" (2016), premier film autonome dérivé de la saga (155 millions). En décembre dernier, "Les Derniers Jedi" (l'épisode 8 de la saga principale) a récolté 220 millions sur son premier week-end d'exploitation.

"Solo", réalisé par Ron Howard, raconte la jeunesse d'Han solo (Alden Ehrenreich reprend le rôle créé par Harrison Ford). Il a été projeté hors compétition lors du festival de Cannes.

Un nouvel épisode de la saga principale, le neuvième, est programmé pour décembre 2019. Disney a annoncé en novembre dernier la mise en chantier d'une quatrième trilogie en plus d'une série télé en développement.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS