Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Michel Chevrolet, conseiller municipal genevois PDC, est décédé "brutalement" à l'âge de 39 ans, a annoncé le Conseil administratif de la Ville de Genève mardi soir. Il été retrouvé sans vie chez lui, a indiqué son parti à l'ats, confirmant une information de plusieurs médias.

Une enquête a été ouverte pour déterminer les causes de son décès, selon Béatrice Hirsch, présidente du PDC cantonal. C'est la procédure habituelle dans ce genre de situations, a-t-elle précisé.

Dans un communiqué, la Ville de Genève fait part de sa "très vive émotion". Elle salue la mémoire d'un homme "engagé et chaleureux".

Le PDC adresse ses plus sincères condoléances à la famille et aux proches de Michel Chevrolet. Le parti "perd tout à la fois un ami, un collègue et un militant de la première heure".

"Michel a vécu avec passion et détermination", relève Béatrice Hirsch. "C'est quelqu'un qui a toujours osé, quitte à agacer".

D'autres partis genevois ont également fait part de leur tristesse mardi soir.

Au parlement des jeunes

Michel Chevrolet s'était lancé très tôt en politique, en entrant au parlement des jeunes de Meyrin (GE) à l'âge de 16 ans. Six ans plus tard, il a été élu conseiller municipal à Meyrin.

Il avait été élu à la Constituante genevoise en 2008 et en 2011 au conseil municipal de Genève, où il était chef du groupe démocrate-chrétien. En avril 2011, il avait tenté de briguer un siège au sein de l'exécutif.

Né à Buenos Aires, le Genevois s'était fait connaître grâce à la chaîne de télévision locale "Léman Bleu", où il était rédacteur en chef. Il avait ensuite travaillé à la radio privée "One FM" et avait créé sa propre agence de conseil en communication et de production.

ATS