Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

J. Geils et Peter Wolf lors d'un concert à Boston en 2011 (archives).

KEYSTONE/AP The Boston Herald/FAITH NINIVAGGI

(sda-ats)

Le guitariste américain J. Geils est décédé mardi à 71 ans, selon la police. Le groupe portant son nom avait connu son apogée en 1981 avec son tube "Centerfold".

John Warren Geils Jr. de son nom complet a été trouvé inconscient par les services d'urgence à son domicile de Groton dans le Massachusetts (nord-est), a précisé la police dans un communiqué. Une enquête a été ouverte sur les causes de son décès.

Le groupe J. Geils était apparu au milieu des années 60 avec un rock nourri de rhythm and blues à la façon des Rolling Stones. Figurant parmi les groupes américains les plus populaires des années 70, il est très prisé pour ses prestations scéniques. En 1982-1983, il avait assuré le lever de rideau d'une tournée européenne des Stones.

Tensions et dissolution

La formation d'origine comprenait outre J. Geils (guitares), Peter Wolf (chant), Seth Justman (claviers), Dany Klein (basse), "Magic" Dick (de son vrai nom Richard Salwitz, harmonica) et Stephen Jo Bladd (batteur). Des tensions opposant Geils à Seth Justman et Peter Wolf, auteurs d'une grande partie de la musique du groupe, avaient conduit à sa dissolution peu après le succès du tube "Centerfold".

Retiré à Groton, J. Geils continuait de jouer occasionnellement du jazz et du blues. Il s'était ensuite découvert une passion pour la restauration de voitures de course.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS