Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Damas - Le Palestinien Abou Daoud, cerveau de la sanglante attaque d'athlètes israéliens aux Jeux Olympiques de Munich, en 1972, est décédé samedi en Syrie. Abou Daoud, de son vrai nom Mohammed Daoud Odeh, est mort d'une insuffisance rénale à l'hôpital à Damas. Il était âgé de 73 ans.
Ancien dirigeant du groupe palestinien Septembre Noir, Abou Daoud a revendiqué la préparation de la prise d'otages de Munich qui s'est soldée par la mort de onze Israéliens. Mais, n'ayant pas pris part à l'attaque, il disait n'être pas directement responsable de ces morts.
"Je n'ai tué personne et je n'ai ordonné le meurtre de personne", avait déclaré Abou Daoud à Reuters en 1999 après la publication de mémoires dans lesquels il revendiquait la préparation de la prise d'otages.
Il a été inhumé au Cimetière des Martyrs du camp de réfugiés palestiniens de Yarmouk, près de Damas. Des responsables de divers groupes palestiniens assistaient à ses funérailles, notamment du Fatah, faction du président Mahmoud Abbas.
Le 5 septembre 1972, huit membres de Septembre Noir avaient escaladé la clôture entourant le village olympique, leurs armes dissimulées dans des sacs de sport. Vingt-quatre heures plus tard, onze Israéliens, cinq Palestiniens et un policier allemand avaient trouvé la mort.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS