Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'un des principaux instigateurs de l'invasion de l'Irak par les Etats-Unis en 2003 est décédé mardi. L'homme politique irakien Ahmed Chalabi avait 71 ans.

Ce chiite, qui présidait la commission des finances au Parlement irakien, "est décédé ce matin d'une crise cardiaque", a indiqué le Parlement irakien. Il était devenu un protégé de l'administration de George W. Bush, en particulier du Pentagone, qu'il a aidé à convaincre de renverser Saddam Hussein en présentant des preuves factices sur les supposées armes de destruction massive irakiennes.

Revenu à Bagdad dans la foulée de la chute du dictateur irakien, il a notamment occupé les postes de vice-Premier ministre, entre avril 2005 et mai 2006, et de ministre du pétrole. M. Chalabi était ensuite tombé en disgrâce à Washington quand il était devenu évident que son groupe avait fourni des informations douteuses.

Né en 1944 dans une famille aisée de Bagdad, ce docteur en mathématiques avait quitté en 1956 son pays pour la Grande-Bretagne et les Etats-Unis où il a milité, à la tête du Congrès national irakien (CNI), contre Saddam Hussein.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS