Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Décès de Do Muoi, ancien chef du parti communiste vietnamien

L'ancien dirigeant du parti communiste vietnamien Do Muoi est décédé à l'âge de 101 ans (archives).

KEYSTONE/AP AFP POOL/HOANG DINH NAM

(sda-ats)

L'ancien dirigeant du parti communiste vietnamien Do Muoi est décédé lundi à l'âge de 101 ans au terme d'une longue carrière politique. Celle-ci a été marquée par la lutte pour l'indépendance du pays, la guerre avec les Etats-Unis et une campagne de nationalisation.

Membre du parti communiste depuis près de 80 ans, chef du parti de 1991 à 1997, Do Muo est décédé des suites d'une longue maladie dans un hôpital militaire de Hanoï, d'après les médias officiels du pays.

Né en 1917, il rejoint le parti communiste dès 1936. Cinq ans plus tard, il est arrêté par les Français et détenu dans la célèbre prison de Hoa Lo, surnommée "Hanoï Hilton", où seront emprisonnés par la suite les pilotes de chasse américains abattus. Il s'en échappe quatre ans plus tard via une canalisation d'égout et se cache dans les jungles du nord du Vietnam où il continue à harceler les troupes françaises jusqu'à l'indépendance du pays, proclamée en 1954.

Après la fin de la guerre du Vietnam en 1975, il entreprend une campagne, baptisée "X2", de nationalisation massive: des milliers d'entreprises privées sont démantelées dans le sud du Vietnam, qui était alors le moteur économique du pays.

A partir des années 1980, il suit la nouvelle ligne du parti qui lance les réformes économiques "Doi Moi", visant à ouvrir le pays aux investissements étrangers.

La mort de Muoi intervient quelques jours après le décès du président vietnamien Tran Dai Quang à Hanoi le 21 septembre à l'âge de 61 ans.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.