Toute l'actu en bref

François Chérèque représentait une figure éclairée du syndicalisme en France (archives).

KEYSTONE/EPA/LUCAS DOLEGA

(sda-ats)

François Chérèque, ancien secrétaire général de la CFDT, est décédé lundi à l'âge de 60 ans, "à la suite d'une longue maladie", ont annoncé un proche de la famille et la centrale syndicale française dans des communiqués séparés.

Né le 1er juin 1956 à Nancy (Meurthe-et-Moselle), François Chérèque a dirigé le deuxième syndicat français entre 2002 et 2012. Il avait suspendu ses activités en septembre 2015 pour suivre un traitement de chimiothérapie et quitté ses fonctions à la tête du Haut-Commissariat à l'engagement civique en juin 2016 pour "raisons de santé".

Celui qui se disait "réformiste mais impatient" - le titre de son livre publié en 2005 - a été souvent critiqué pour sa "volonté de signer". Il avait plongé la CFDT dans une longue crise interne en signant la réforme des retraites en 2003.

Grande figure

Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT, a estimé lundi que le syndicalisme français perdait "une grande figure" avec le décès de François Chérèque, qui a fait de la lutte syndicale "un engagement personnel", selon lui.

"La CFDT perd une grande figure, le syndicalisme français perd une grande figure qui a fait de la lutte syndicale un engagement personnel", a-t-il dit à l'AFP, très ému. "J'espère que tout le monde reconnaîtra son engagement. Je ressens un grand sentiment d'injustice, car il est parti trop tôt", a ajouté M. Berger.

ATS

 Toute l'actu en bref