Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Tokyo - La Japonaise Kama Chinen, considérée comme la doyenne de l'humanité, est décédée à une semaine de son 115e anniversaire, a annoncé le Livre Guinness des Records. Née en 1895, elle a donc goûté à trois siècles.
"Guinness est triste d'apprendre la nouvelle de la disparition de la plus vieille personne au monde, Kama Chinen, du Japon, décédée le 2 mai 2010 à 114 ans et 357 jours", selon un communiqué. "Bien qu'elle ait passé ses dernières années dans un fauteuil roulant, Mme Chinen continuait à aimer être dehors et contempler les merveilles de la nature", a-t-il ajouté.
Le titre de doyenne de l'humanité revient désormais à la Française Eugenie Blanchard, 114 ans, qui vit sur l'île de la Guadeloupe, selon le Groupe de recherche en gérontologie. Mme Blanchard est née le 16 février 1896, selon ce groupe. Mme Chinen avait elle-même succédé en septembre 2009 à l'Américaine Gertrude Baines, décédée à l'âge de 115 ans, selon le Livre Guinness.
Les médias japonais sont restés discrets sur cette information, se contentant d'annoncer, comme l'agence de presse Kyodo, qu'une femme de 114 ans était décédée dimanche sur l'île d'Okinawa, sans révéler son identité à la demande de la famille.
Le Japon jouit de l'un des taux de longévité le plus élevé au monde, selon les chiffres de l'ONU, et Okinawa est connue pour abriter beaucoup de centenaires, une particularité due au régime alimentaire sain et au climat favorable de cette île subtropicale.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS