Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le couple britannique avait été retrouvé à Amesbury dans un état critique puis transféré à l'hôpital de Salisbury. Le même établissement avait déjà en mars pris en charge l'ex-espion russe et sa fille empoisonnés au Novitchok.

KEYSTONE/EPA/RICK FINDLER

(sda-ats)

Une Britannique hospitalisée après avoir été exposée au Novitchok, l'agent neurotoxique utilisé pour empoisonner l'ex-agent double russe Sergueï Skripal et sa fille début mars, est décédée. Elle avait été retrouvée dans un état critique il y a plus d'une semaine.

"La police a lancé une enquête pour meurtre après que la femme exposée à l'agent Novitchok à Amesbury, dans le Wilstshire, est décédée dimanche 8 juillet au soir", a annoncé Scotland Yard.

La victime était âgée de 44 ans. Un homme de 45 ans a été contaminé comme elle à Amesbury, ville du sud de l'Angleterre située non loin de Salisbury, où Sergueï Skripal et sa fille Ioulia ont été empoisonnés le 4 mars. Le couple avait été hospitalisé le 30 juin dans un état critique.

La Première ministre Theresa May s'est dite scandalisée et choquée par le décès de la Britannique.

Les autorités britanniques ont accusé la Russie d'avoir empoisonnés Sergueï Skripal et sa fille au Novitchok, un agent innervant développé par l'armée soviétique, ce qui a provoqué une crise diplomatique sans précédent depuis la fin de la Guerre froide.

Une centaine de diplomates russes ont été expulsés de Grande-Bretagne et des Etats-Unis notamment. Moscou, qui dément toute responsabilité dans l'agression, a répliqué par des mesures équivalentes.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS