Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La journaliste Catherine Wahli est décédée samedi soir au CHUV à Lausanne, ont indiqué ses proches dimanche à l'ats. Elle a succombé à 75 ans des suites d'un cancer. Elle avait créé le magazine de défense des consommateurs "A Bon Entendeur" (ABE), avant de diriger le Téléjournal.

Née Madeleine Wahli en 1936, la Vaudoise avait été hôtesse à l'Exposition nationale de 1964. Elle entre à la Télévision suisse romande (TSR) en tant que secrétaire, puis assistante du chef de l'information Alexandre Burger.

Elle fut plus tard coproductrice de l'émission d'enquêtes et de reportages "Temps Présent". En 1976, elle créée l'émission ABE dont le premier numéro programmé le 19 janvier est consacré à une enquête sur les garages.

Départ en 1996

Elle dirige et présente cette émission à succès durant plus de dix-sept ans en tandem notamment avec le journaliste Alex Décotte. Elle avait notamment mené une enquête sur le scandale de la dioxine à Seveso (I), qui lui avait valu un procès de l'administration fédérale, écrit le site Internet de la TSR.

Le 1er juin 1993, Catherine Wahli devient rédactrice en chef du Téléjournal (l'actuel "19:30"). Elle quitte ce poste prématurément au printemps 1996, quelques mois avant le terme de son mandat. Elle avait alors invoqué des "raisons personnelles" pour expliquer sa décision.

Les obsèques de la journaliste devraient se dérouler en fin de semaine, a indiqué à l'ats son époux Antoine Bosshard.

ATS