Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Scott Weiland, ancien chanteur des groupes de rock américains Stone Temple Pilots et Velvet Revolver, l'une des voix les plus reconnaissables du mouvement grunge, est mort à l'âge de 48 ans. La cause du décès est encore inconnue.

Le chanteur a été retrouvé mort vendredi dans le bus qu'il partageait avec les autres membres de son groupe, les Scott Weiland & The Wildabouts, a indiqué la police de Bloomington. Il devait se produire en soirée dans une autre ville du Minnesota, Rochester.

La police de Bloomington a indiqué avoir retrouvé une "petite quantité" de cocaïne dans la chambre du bus où se trouvait Scott Weiland, en proie à diverses assuétudes depuis plus de vingt ans.

Une icône

"Scott Weiland était une icône grunge et un vrai visage du rock moderne", a commenté Neil Portnow, patron de la Recording Academy, l'association des professionnels de la musique aux Etats-Unis, qui organise notamment les Grammy Awards. De nombreuses personnalités du monde de la musique lui ont également rendu hommage.

M. Weiland avait formé les Stone Temple Pilots en 1986. Le groupe avait sorti son premier album, "Core", en 1992. Sa voix, puissante et grave tout en restant très mélodieuse, avec une sonorité presque métallique, a donné une identité forte aux STP.

Plusieurs titres restent emblématiques de la déferlante grunge des années 1990, notamment "Plush", récompensé par un Grammy Award, "Creep" ou "Interstate Love Song".

Velvet Revolver

Le Californien avait quitté la formation en 2013, remplacé par Chester Bennington, le chanteur d'une autre formation, Linkin Park. En 2003, il avait rejoint le Velvet Revolver, qui comptait également dans ses rangs Slash, l'ancien guitariste vedette de "Guns N' Roses".

Il avait de nouveau connu le succès, avec l'album "Contraband" et glané un second Grammy Award. En raison de conflits personnels, il avait quitté le groupe en 2008.

Durant toute sa carrière, Scott Weiland aura bataillé contre son assuétude à la drogue, au crack et à l'héroïne notamment, ainsi qu'à l'alcool, ce qui aura régulièrement compliqué ses relations avec les membres de ses groupes.

Interpellé à plusieurs reprises pour des infractions liées à la détention ou à l'usage de drogue ou d'alcool, Scott Weiland avait passé cinq mois en détention en 1999. Il a, à plusieurs reprises, assuré avoir arrêté de consommer de la drogue au début des années 2000.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS