Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Paris - Le Français Georges Charpak, prix Nobel de physique 1992 pour l'invention et le développement de détecteurs de particules, membre de l'Académie des sciences, est décédé à Paris mercredi à l'âge de 86 ans, selon le ministère de la recherche. Il était un spécialiste de recherche nucléaire.
L'annonce du décès, dans la rubrique nécrologique du journal "Le Figaro", a été confirmée par le porte-parole du ministère français de la Recherche. Né le 1er août 1924 dans un ghetto juif de l'est de la Pologne, Georges Charpak avait été naturalisé français en 1946.
Ancien résistant, sa carrière s'était développée d'abord dans le domaine de la physique nucléaire, puis dans celui de la physique des particules de haute énergie. Il avait obtenu le prix Nobel en 1992 pour une de ses inventions, les chambres proportionnelles utilisées en physique des particules.
Ses travaux ont notamment permis d'améliorer les techniques de radiographie. Désireux de vulgariser la science, ce professeur émérite s'était fait connaître du grand public grâce à plusieurs ouvrages visant à rendre son domaine accessible au plus grand nombre.
Il avait, dans ce même esprit, coprésidé au lancement en 1995 du programme "La main à la pâte", destiné à repenser l'enseignement des sciences à l'école primaire. Georges Charpak, longtemps chercheur au Centre européen de recherche nucléaire (Cern) de Genève, avait été fait officier de la légion d'honneur.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS