Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Un randonneur allemand a contacté l'Office du tourisme de Crans-Montana (VS) pour lui faire part de la découverte d'une pépite d'or de 128,5 grammes sur son territoire. Seul problème, il est impossible du point de vue géologique de trouver de l'or à cet endroit.

Dans un courrier et des photos adressés à Crans-Montana Tourisme et dont "le Blick am Abend" s'est fait l'écho vendredi, le promeneur déclare avoir trouvé une pépite d'un diamètre de 7cm pour une épaisseur d'environ 3,5 cm en longeant le cours de la Tièche. Selon lui, l'authenticité de la pépite aurait été confirmée et serait actuellement en mains d'experts.

Pourtant, le géologue cantonal valaisan Jean-Daniel Rouiller, contacté par l'ats, est catégorique: "Il est impossible de trouver de l'or dans cette région, à part si quelqu'un en a perdu à cet endroit-là".

Pas de gisements en rive droite

Il n'y a pas de gisements d'or en rive droite du Rhône où la roche est calcaire. En rive gauche en revanche, dans la roche cristalline, on peut en trouver, indique Jean-Daniel Rouiller.

En Valais, des mines d'or ont été trouvées et exploitées à Gondo et à Salanfe sur la commune de Salvan. On peut aussi découvrir du précieux métal jaune dans la région de Verbier, Nendaz, Isérables ou encore dans le val d'Anniviers.

"En Suisse, l'or se trouve en de nombreux endroits. Souvent cependant, on rencontre le métal jaune seulement sous la forme de quelques traces infimes", précise l'Association suisse des chercheurs d'or sur son site internet.

ATS