Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Lima - Une équipe de paléontologues a annoncé vendredi la découverte dans le nord amazonien du Pérou de feuilles de tabac fossilisées dans une strate datant au Pléistocène. Cette trouvaille pourrait faire remonter la présence du tabac à 2,5 millions d'années, selon les scientifiques.
La masse compacte de feuilles de tabac fossilisées, un bloc d'environ 30 cm de côté, a été découverte cette semaine par une expédition du Musée paléontologique de Trujillo (nord) dans la forêt amazonienne d'altitude, dans le bassin du fleuve Maranon, dans le nord-est du Pérou.
"Cette découverte permet d'établir de prime abord que la plante remonte au Pléistocène, et confirmer son origine dans le nord péruvien", indique dans un communiqué du musée. L'expédition était menée par le paléobotaniste Luis Cabrera et le directeur du musée, le paléontologue Klaus Hoenninger.
Les experts botanistes estimaient à ce jour que l'origine historique du tabac se situe dans la zone andine entre les actuels Pérou et Equateur. Ses premières traces de culture connues datent d'entre 5000 et 3000 ans avant notre ère, rappellent les scientifiques péruviens.
Le tabac était largement répandu et consommé sur le continent américain à l'arrivée des Européens à la fin du XVe siècle. Il se fumait, se mastiquait, s'ingérait, s'utilisait notamment à des fins thérapeuthiques - en gouttes ou en onguents - mais aussi narcotiques ou rituelles, rappelle le Musée.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS