Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Washington - Des paléontologues ont découvert des traces de substances chimiques laissées par les plumes du plus ancien oiseau connu, l'Archaeopteryx, selon des travaux publiés lundi. Ils ont ainsi trouvé d'infimes quantités de soufre et de phosphore qui existent aussi dans les ailes des oiseaux modernes.
Cette découverte montre que les empreintes de plumes trouvées dans le fossile de cet être mi-reptile mi-oiseau vieux de 150 millions d'années mis au jour au XIXe siècle sont plus que des impressions sur de la roche. Les chercheurs britanniques et américains ont également détecté du zinc et du cuivre dans les ossements fossilisés, des éléments nécessaires à la bonne santé des oiseaux.
La présence de ces nutriments dans les os du fossile montre par ailleurs le lien entre eux et les dinosaures dans l'évolution, selon ces scientifiques.
Rayons XCes derniers ont soumis le fossile de l'Archaepteryx à de puissants rayons X produits par une machine à rayonnement synchrotron au Stanford Synchrotron Radiation Lightsource, en Californie.
"Nous parlions jusqu'alors du lien physique entre oiseaux et dinosaures, nous avons désormais trouvé un lien chimique entre eux", observe Roy Wogelius, un géochimiste de l'Université de Manchester et principal auteur de l'étude parue dans les Annales de l'Académie nationale américaine des sciences (PNAS) datées du 10-15 mai.
"En paléontologie et géologie, les chercheurs étudient les fossiles d'ossements depuis des décennies mais cette idée de la préservation de traces de métaux et de substances chimiques provenant de tissus mous de l'animal est très emballante", ajoute-t-il.
"Nous pouvons, grâce à cette technologie, lire tellement plus dans ces organismes, c'est littéralement toucher physiquement des fantômes", a poursuivi le géochimiste. Selon lui, "la chimie est la véritable clé dans l'avenir de la paléontologie, un bouleversement de paradigme de recherche".
Denté et ailéMi-reptile, mi-oiseau, l'Archaeopteryx est un vertébré de la taille d'un corbeau qui vivait parmi les dinosaures à la fin du Jurassique et est considéré comme le plus ancien oiseau connu.
Il possède des traits des dinosaures, comme les dents et une longue queue osseuse, mais aussi des ailes pour voler ou planer d'arbre en arbre.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS