Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les curieux auront encore l'occasion de traverser le tunnel de base du Gothard durant la phase d'essais d'exploitation. 5000 trains testeront le fonctionnement du tunnel d'ici au 11 décembre 2016.

KEYSTONE/TI-PRESS/GABRIELE PUTZU

(sda-ats)

Grâce à un train spécial, les curieux pourront visiter le tunnel de base du Gothard durant la phase de test. Environ 5000 trajets d'essais seront effectués avant l'exploitation commerciale, le 11 décembre 2016, la plupart avec des trains de marchandises.

A ceux qui n'ont pas eu l'occasion d'obtenir un billet pour l'ouverture au public du tunnel ce week-end, les CFF proposeront du 2 août au 27 novembre des traversées spéciales grâce au train Gottardino. Les passagers pourront profiter d'une halte exclusive au coeur du massif montagneux, indiquent les CFF sur leur site internet. Les places sont limitées.

Les trains s'arrêteront à la station multifonction de Sedrun, à plus de 800 mètres sous la montagne. Les passagers pourront descendre des wagons pour la visiter et découvrir l'univers du Saint-Gothard. Un trajet se fera sous terre et le deuxième par la ligne alpine historique. Ces trains, qui font partie de la phase-test, partent de Flüelen (UR) ou de Biasca (TI).

Phase d'essai

D'ici au 11 décembre 2016, les CFF devront encore tester les procédures, les horaires et le déroulement du trafic. Pour ce faire, quelque 5000 trajets seront effectués à travers le tunnel de base. La grande majorité de ces convois seront des trains de marchandises, a indiqué à l'ats Frédéric Revaz du service de communication des CFF.

La phase d'essais débutera vendredi. Le premier convoi de marchandises traversera alors le tunnel à 09h20 en direction du sud. Le tunnel de base du Gothard a également une grande importance pour le transfert du trafic de la route au rail.

RPLP en hausse

La redevance sur le trafic des poids lourds liée aux prestations (RPLP) augmentera dès 2017. A l'avenir, les poids lourds et les semi-remorques devront payer en moyenne 298 francs de RPLP pour le trajet Bâle-Chiasso (TI), contre 276 actuellement.

Cette hausse devrait générer des recettes de l'ordre de 180 à 190 millions de francs par an. L'adaptation de la RPLP nécessite encore l'approbation du comité mixte Suisse-UE sur les transports terrestres.

Meilleure offre

Par ailleurs, les prix du sillon seront revus à la baisse entre 2017 et 2021 afin de favoriser les trains de marchandises longs et lourds. L'Office fédéral des transports évoque un allègement de 10 millions de francs par an pour le fret ferroviaire transalpin. Le Conseil fédéral a approuvé la modification de l'ordonnance sur l'accès au réseau ferroviaire en décembre 2015.

L'offre sera également améliorée. La capacité du fret de marchandises passera de 180 à 210 convois par jour en 2017. Une nouvelle étape du terminal Bâle Nord est planifiée pour 2019. Après l'ouverture du tunnel de base du Ceneri, la capacité sera augmentée à 260 trains par jour dès 2020.

ATS