Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Défenestration d'une famille: la piste du diable est écartée

Versailles - La thèse d'une crise mystique de gens ayant cru voir le "diable" s'estompait lundi dans l'enquête sur un drame qui a vu, samedi près de Paris, douze membres d'une famille se défenestrer de leur appartement. Trois personnes ont été inculpées.
"Il n'y aurait aucun lien avec la religion ni avec le satanisme", a indiqué le procureur de la République de Versailles, Michel Desplan, à propos de cette affaire dans laquelle est morte une fillette de quatre mois.
Le bébé faisait partie de douze personnes qui avaient sauté d'une fenêtre au deuxième étage d'un immeuble de la banlieue ouest de Paris.
La piste du "diable" avait été dans un premier temps avancée par le parquet sur la foi du témoignage du principal suspect, qui a assuré aux enquêteurs avoir été pris pour Satan alors qu'il se rendait nu pour donner un biberon à un enfant.
Selon cet Angolais d'une trentaine d'années marié à une femme originaire de la République démocratique du Congo (RDC), la famille l'aurait alors fait fuir avec un couteau, criant "on va te tuer, on va te tuer", le blessant à la main.
Mais ce scénario a été battu en brèche par plusieurs autres témoignages "contradictoires" d'occupants de l'appartement, dont certains avaient été hospitalisés, a expliqué le magistrat. Ils tendent à renforcer la thèse d'une violente dispute familiale qui a dégénéré.
Selon les témoignages, l'homme serait entré samedi vers 4 heures du matin dans une chambre de l'appartement où se trouvaient ses trois belles-soeurs, un beau-frère et cinq enfants. "Armé d'un couteau", il les aurait "menacés et incités à sauter par la fenêtre", selon le procureur.
Le principal suspect a été inculpé pour "coups et blessures volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner". Son beau-frère et sa belle-soeur ont eux aussi été inculpés.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.