Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le conseiller fédéral UDC Ueli Maurer a plaidé pour la conservation et la protection des coutumes et traditions suisses samedi à Brunnen (SZ). Le système de milice est garant de la liberté et de l'indépendance de la Suisse, a-t-il souligné lors du jubilé des tirs du Grütli.

Coutumes et traditions, tels les tirs du Grütli, font partie de l'identité suisse, a déclaré le ministre de la défense Ueli Maurer dans un discours pour le jubilé de cette manifestation. Le tir au pistolet sur le Grütli existe depuis 75 ans et le tir à 300 mètres au fusil depuis 150 ans.

Pour le politicien UDC, le système de milice, la démocratie directe, le fédéralisme et la neutralité font également partie de l'héritage suisse à conserver. "En Suisse, la liberté a toujours été un objectif de l'Etat".

Tâches sécuritaires

Veiller à la sécurité et à l'indépendance sont des tâches qui ne peuvent être déléguées, a poursuivi Ueli Maurer. "C'est pourquoi les Suisses ne sont pas seulement des tireurs, mais également des soldats de milice."

Pour le ministre, "la liberté et le bien-être ne sont possibles que grâce à la sécurité". Les tâches sécuritaires assurent donc une bonne qualité de vie. D'ailleurs, ajoute-t-il, "seul un peuple libre est armé."

Le conseiller fédéral s'inquiète cependant que la défense du territoire soit souvent victime des coupes budgétaires, selon lui. Cette politique a de "graves conséquences" pour l'armée et, par ricochet, pour la sécurité du pays. Il considère qu'actuellement l'armée n'est pas entièrement équipée.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS